SUP rider SUISSE

All and nothing on the SUP

Publié le par DomD

Voir les commentaires

Publié le par DomD

divers-photos-SUP-en-action-6022.jpgdivers-photos-SUP-en-action-6033.jpgdivers-photos-SUP-en-action-6036.jpg

 

Après avoir eu la possibilité de tester le proto sur l'eau, Steeve Fleury, shaper du proto Nidecker 12'6 x 26 a eu la gentillesse de nous accorder un peu de temps pour pouvoir discuter de tout ce qui concerne ce nouveau shape ainsi que de la vision qu'il a du SUP et de tout ce qui tourne autour ... Enorme régal pour Yann, Seb et moi-même que de découvrir son espace de travail et les difficultés inérantes du shape et des choix quil nous oblige à prendre.

 

 

divers-photos-SUP-en-action-6055.JPG

 

divers-photos-SUP-en-action-6128.jpg

 

divers-photos-SUP-en-action-6136.JPG

Voir les commentaires

Publié le par DomD

Voir les commentaires

Publié le par DomD

Après le crash d'un hydravion, il coule à pic approximativement à plus de 7 mètres de profondeur (le calcul exact devant se faire à la fin de se récit), y passe les 4 mois d'hiver à une température d'environ 6°C. Profitant du passage de deux plongeurs, il s'accroche tout seul au manomètre de l'un d'eux pour rentrer à la maison ! 

 

P1020373.JPG

P1020382.JPG

 

Telle est l'étonnante histoire qu'a vécu mon Panasonic Lumix DMC-FT1 ! 

 

Le 3 octobre 2012, je décide, avec un ami passioné d'avions télécommandés, de faire un deuxième montage vidéo de stand up paddle board avec des vues aériennes (la première vidéo datant du 21/04/11 ).

 

 

Préparation de l'appareil, contrôle des différents organes de commandes de celui-ci par mon ami. Pour ma part, le SUP sous le bras et la paddle dans la main, je me dirige à l'endroit de la mise à l'eau. 

 

Après seulement un petit vol de mise en condition de quelques minutes, le poste de commande où est placé le pilote de l'avion est inondé par une grosse houle qui, dans son ressac, manque d'emporter portables, clés, batterie de réserve pour l'avion ! Dany saute sur tout le matériel à sa portée afin de limiter les dégâts et pendant ce temps, l'avion descend à pic en direction du lac. Impossible, dans les quelques secondes qui suivront, de redresser l'appareil, il percute la surface, décroche l'appareil qui s'enfonce dans les profondeurs. 

 

N'ayant pas vu la scène et n'entendant plus l'avion tourner au-dessus de moi, je me dirige vers l'endroit où flotte l'hydravion et essaye de regarder à travers l'eau. 

 

Un peu déçu après quelques recherches en masque et tuba, l'histoire finissait ainsi. 

 

Mi-février 2013, Dany reçoit un mail d'une personne qu'il avait fréquentée il y a plus de 5 ans lui demandant s'il n'avait pas perdu un appareil photo. Echange de téléphone, il décide de se rencontrer pour une explication et la restitution de l'appareil. 

 

divers-photos-SUP-en-action-6435.JPG

 

divers-photos-SUP-en-action-6441.JPGdivers-photos-SUP-en-action-6446.JPGdivers-photos-SUP-en-action-6451.JPGdivers-photos-SUP-en-action 6455

 divers-photos-SUP-en-action-6457.JPG

divers-photos-SUP-en-action-6449.JPG

Cette personne effectuait une plongée en binôme à 20 mètres de fond dans la baie. Lors du palier de décompression à 5 mètres, son binôme attrapa le tuyau du manomètre de ses bouteilles et se rendit compte qu'il y avait accroché dessus une grosse boule de vase tenue par une ficelle. En rentrant chez lui, il nettoya l'épaisseur de 2 cm de vase autour de l'appareil et retira la carte pour y regarder les photos. Il envoya un mail à toutes ses relations avec les photos du pilote de l'hydravion pour voir si quelqu'un se rappelait de lui. Bingo ! Un de ses amis lui donne les coordonnées de Dany et le Panasonic Lumix DMC-FT1 rentre chez lui ! 

 

mammiferes-dans-lo_3.jpg

Cette photo ne représente pas le plogeur qui à retrouvé l'appareil mais juste pour montrer le tuyau du manomètre qui pend.

 

Question pour les matheux : en sachant que l'appareil et la sangle faisaient un poids de 216 gr et que sur la vidéo, entre le moment de l'impact et la vision de l'appareil touchant le fond, il se passe 25 secondes. A quelle profondeur est-il resté pendant 4 mois à une température de 6°C ? 

Voir les commentaires

Publié le par DomD
SUPFitness_img216-Copy.jpg

 

4615503439_a9e7dc6ccb_z.jpg

Voir les commentaires

Publié le par DomD

On a pu tester la Raw/custom flat water 12'6/27 de Hobie

img_5410.jpg

Nick, importateur Hobie et RRD pour la Suisse

img_5411.jpgimg_5610.jpgSeb

img_5611.jpg

Test 12.6 Hobie flatwater raw 27 de large.

Rider :  Sébastien 178 cm, 78 kg

La première chose qui surprend lors de la mise à l’eau c’est sa légèreté, s’en est presque déconcertant, quand tu montes dessus et commences à paddler, tu as le sentiment d’avoir un jouet sous les pieds (presque un skate).

La deuxième, c’est sa stabilité en règle générale, je m’attendais à devoir corriger mon équilibre régulièrement et pas du tout, même dans les turns elle est super stable, j’ai trouvé peu de différence avec la 12.6 elite race.

La troisième, c’est son inertie entre chaque coup de paddle, il n'y a vraiment pas de comparaison avec l’elite race, elle glisse vraiment mieux et bien plus longtemps.

Le placement des pieds sur la board m’a paru très précis suivant si l’on rame cruising on si l’on attaque vraiment. En pleine attaque, j’ai dû décaler mes pieds de 5 à 6 cm sur l’arrière pour avoir une meilleure glisse et ne pas enfourner et là, la magie opère, tu ne sens rien qui la freine, elle accélère encore et encore, magique.

Dans les moins, certainement le prix. J’ai aussi eu le sentiment de fragilité dû à sa construction pour avoir cette légèreté et également un peu trop de souplesse. Je me réjouis de la retester plus tard dans la saison et de pouvoir aussi la comparer à la flatwater de série.

 

img_5612.jpgimg_5613.jpgYann

img_5614.jpg

Rider : Yann 90 kg, 175 cm

Les plus : La première chose qui surprend, c'est la légèreté de cette planche.

Ensuite, sur l'eau, elle glisse vraiment bien.

Le centre de gravité étant plus bas, j'ai trouvé la raw plus stable que par exemple ma 12'6 Nidecker.

Les moins : Du fait de sa construction, elle a un effet trampoline et je ne sais pas ce que ça donnerait sur un plan d'eau un peu plus haché.

Une vraie bête de course, je me réjouis de pouvoir la tester à nouveau dans des condition un peu plus "costaud" pour voir si cette sensation de stabilité et de fluidité seront au rendez-vous.

 

 

img_5616.jpgAu premier plan, Suzanne Lier (SUP raceuse Suisse la plus rapide en race en 2012 sur longue distance et beach race, elle n'a pas le titre Suisse du fait qu'elle est de nationalité allemande)

 

divers-photos-SUP-en-action-5586.JPG

Suzanne et cette superbe board formeront un tandem qui participera aux grandes courses européennes longue distance et beach race.

divers-photos-SUP-en-action-5577.JPG



Voir les commentaires

Publié le par DomD
Teste des différentes planches Hobie gonflables et de bon fou rires.

Yann

Voir les commentaires

Publié le par DomD

sup_men16_Tweddle.jpg

 

1st: Jamie Mitchell (AUS)
2nd: Casper Steinfath (DEN)
3rd: Fernando Stalla (MEX)
4th: Paul Jackson (AUS)
5th: Kelly Margetts (AUS)
6th: Eric Terrien (FRA)
7th: Javier Jimenez (MEX)
8th: Dylan Frick (RSA)
9th: Trevor Tunnington (NZL)
10th: Belar Diaz (ESP)
11th: Scott Rutherfoord (RSA)
12th: Ollie Shilston (UK)
13th: Gabriel Vilarinho (BRA)
14th: Roman Frejo (ESP)
15th: Alexander Araujo (BRA)

ISA-World-Champs-Distance-Race-Casper-and-Jamie.jpg

Voir les commentaires

Publié le par DomD

isa20110.jpg

 

link

sliderPERU2.jpg

slider-3-SUPb-1.jpg

Voir les commentaires

Publié le par DomD

SN13_claim_dat_f.jpg

 

 

 

Une grande partie des produits 2013 , HOBIE Stand Up Paddle, HOWZIT Paddle wear, (BAD FISH SUP), et RRD SUP & wetsuits, seront présents.

 
 Hobie_SUP_Logo_NO_BORDER.2481709.JPG
 385598_10151166814378965_350544673_n.jpg
 38564164-1261-4d0f-a5f6-109a75cd88ad.jpg
 .
 

Des démos de Paddle fitness seront présentées pas Susanne Lier , de "Paddlefit" le 16 - 17 - 23 - 24 dans le grand bassin de l'expo.


.

Voir les commentaires